Consommation·La bienveillance·Soins bio pour les mamans

Comme une odeur…de maman

Image-42

Lorsque je repense à ma maman quand j’étais petite, en me concentrant, je suis capable de retrouver son odeur. Une odeur si apaisante et tellement rassurante. Ce parfum si particulier qui me rappelle mon enfance. Encore aujourd’hui, quand je la sers contre moi, ma maman continue de sentir la même chose…

C’est quand Leonardo et Milena placent leur petites têtes tout contre mon coeur que je me dis qu’ils doivent percevoir ma fragrance de maman et s’imprégner de merveilleuses sensations . Je me demande comment ils perçoivent mon odeur et surtout quelle est mon « odeur de maman » car je pense que cela doit être pour eux une odeur reconnaissable entre mille, car dès la naissance, le nouveau-né reconnait sa maman à travers son odeur…

Image-45Personnellement, je suis très réceptive aux odeurs, une simple effluve peut faire remonter en moi un tas de choses…  Et d’ailleurs, quel plaisir olfactif ressent-on en entrant dans une pâtisserie ! C’est bien pour cette raison que nous avons surnommé longtemps Leonardo de « P’tit cake ». Et Milena, de « Froufrou », un biscuit à la vanille de mon enfance (qui n’est plus commercialisé). Pour endormir Milena, je place souvent autour de sa tête, l’un de mes foulards que j’avais porté. Cela en est presque magique…

 

Le parfum « To the moon » est à retrouver ici

De même, pour me calmer ou même me rassurer, j’en profite aussi et je me retrouve à suiffer les petits vêtements de Milena ou le doudou de Leonardo !

Je peux juste dire une chose, c’est que j’ai eut le bonheur de découvrir une jolie fragrance, qui est venue s’entremêler avec celle Milena. Ce qui en a fait « son parfum », telle une brume délicatement parfumée, douce et rassurante. Son parfum évoquant sa douce chaleur, l’odeur de ses cheveux, et son haleine de bébé… Une adorable odeur du lait encore chaud… . Ses petits vêtements sont fraîchement parfumés avec le parfum « To the moon » de chez Ilado. Un véritable cocon de bien-être olfactif. Un mélange enveloppant, rappelant une douce odeur de roses délicates mêlées à des notes de vanille sucrée… que j’utilise pour parfumer absolument ses affaires.

Rejoignez-moi sur Instagram ici

by Virginie S.

 

 

 

La bienveillance

#Onvousaime

ONVOUSAIMEÉ

Parce que ce qu’il se passe chez nous et dans le monde nous effraie, parce que nous vivons dans l’incertitude de demain… Soyons solidaire les uns les autres et surtout envers les professionnels qui travaillent dans des conditions difficiles. Soyons reconnaissant en remerciant toutes ces personnes qui chaque jour, risque leurs vies pour en sauver d’autres ou nous permettre de continuer à nous approvisionner ou encore vivre dans des conditions correctes.

 

#ONVOUSAIME à été créé pour nous permettre de remercier toutes les personnes impliquées dans la lutte contre le COVID-19:
personnel soignant, premiers secours, facteurs, caissiers, caissières, bénévoles, pharmaciens, livreurs, agriculteurs, éboueurs et tout ce personnel de l’ombre qui risque sa vie pour endiguer cette épidémie.

Cet outil permet d’enregistrer un message vocal gratuitement et simplement afin d’apporter un peu de soutien et de montrer reconnaissance directement au public concerné.

Apportons chacun un petit quelque chose et rassemblons nous sur la plateforme onvousaime pour y laisser un petit mot, une phrase ou ce que l’on souhaite afin qu’une petite trace de notre passage soit entendu par celles et ceux à qui ces petits messages s’adressent et que ceux-ci puissent leur procurent la force de continuer ce combat pour un avenir serein.

Tout comme mon petit Leonardo (4ans) écouter son message ici, prenons le temps, juste quelques minutes pour enregistrer un message de soutien sur la plateforme.

A votre tour de laisser un message !

Merci pour votre soutien

 

badge On Vous aime

By Virginie S.

 

La bienveillance·Maternage·Soins bio pour les mamans

Ma goutte bienveillante de chez Ilado

Mais quel est ce petit trésor qui se loge au plus près de mon coeur?

En effet, il s’agit de ma fille… mais un autre trésor à lui aussi trouver sa place au creux de mon décolleté laiteux ! Il s’agit d’un petit bijou, mais pas n’importe lequel…

Image-13Je porte ici le modèle « Goutte bienveillante Or jaune »  iciRésultat de recherche d'images pour "ilado."

Voici un vrai petit bijou, bienveillant et réconfortant pour toutes les mamans, toute la délicatesse d’ une petite goutte scintillante dans mon décolleté qui rappelle étrangement le doux son apaisant de mon bola de grossesse adoré…

Ce petit tintement d’une infini douceur, associé au charme d’un bijou moderne et intemporel.

Image-12Plus qu’un symbole, un bijou de maman, un cadeau que l’on se fait après avoir donner la vie…

Un petit je ne sais quoi, qui rappelle le temps de la grossesse… ainsi que pour un retour tout en douceur et le commencement d’une nouvelle vie de maman…

Une légende Mexicaine se cache derrière ce trésor, celui de la présence d’un ange gardien protecteur qui à chaque tintement nous apporterait sa protection… une bien douce légende qui n’en apporte que plus de charme et de mystère !

Un pendentif et une chaîne en métal recouvert d’or 18 carat vient embellir ce magnifique symbole.

Ces petites pépites sont à découvrir sur leur site Ilado-paris

Rejoignez-moi sur Instagram ici

by Virginie S.

 

La bienveillance·Maternage·Soins bio pour bébé·Soins bio pour les mamans

Ilado : Des bijoux pour maman & bébé

Résultat de recherche d'images pour "ilado"

Qu’est-ce qu’Ilado?

Il s’agit d’un e-shop centré sur des bijoux pour mamans, futurs mamans et bébés. Des bijoux raffinés et originaux dans un univers poétique.

Leur bijoux-phare : Le bola de grossesse , qui est LE bijou de la futur maman, en effet, celui-ci symbolise la grossesse au travers d’une petite boule d’amour au tintement doux et délicat qui va résonner au travers des mouvements de la maman pour arriver aux oreilles du bébé in utero.

Le bola : un bijou rempli d’amour et de bienfaits
PIC_4513.jpg

Pour les futurs mamans, porter ce petit bijou au niveau du nombril est un appel au réconfort et à l’apaisement, en effet, par le son doux et chaleureux, il est un véritable accroche-coeur pendant la grossesse.

Pour bébé, le son du bola traverse le ventre de sa maman et arrive comme une caresse à ses petites oreilles et ce à partir de la 26e semaine de grossesse. Le raisonnement devient un lien qui est partagé entre maman et bébé, ce qui crée un profond lien qui perdurera même après la naissance.

Même après la grossesse, le tintement du bola, qui sera devenu un son familier in utero pourra continuer de résonner aux oreilles de bébé au moments opportuns (sieste, besoin d’apaisement,…) si l’on le place à proximité de celui-ci ou pourquoi pas attaché au doudou.  Ce petit objet aura toute sa place pour accompagné bébé dans les premiers moments de vie.

Ilado à créer dans ce but, un doudou qui renferme un petit secret… en effet, une petite poche est prévue pour y glisser en toute sécurité le bola au coeur même du doudou, celui pourra être déposé dans le berceau ou le lit de bébé.

La marque propose non seulement des bolas, mais également des bijoux pour les mamans après la grossesse, des bracelets pour bébés, et même un parfum

Ces petites pépites sont à découvrir sur leur site Ilado-paris

Sandra Zeller, fondatrice de la marque à imaginer un rituel simple mais efficace afin de pouvoir communiquer et transmettre les bonnes vibrations du bola à bébé… à découvrir Ici

Bracelet mini- bola, bola ova, coffret bola & doudou… et encore beaucoup d’autres modèles à découvrir sur leur site.

Prochain article sur mon collier chouchou de chez Ilado : « Ma goutte bienveillante » ( à suivre)

Rejoignez-moi sur Instagram ici

by Virginie S.

 

La bienveillance·Maternage·Soins bio pour bébé·Soins bio pour les mamans

Mon bola de grossesse

Mais quelle est cette petite boule qui tombe sur mon ventre déjà arrondi en provoquant un doux tintement?

bolaVoici mon petit symbole de grossesse, qui m’accompagne depuis quelques semaines lorsque j’ai su que j’attendais une petite princesse. Ce petit objet est tout simplement un bola ! Un petit ornement destiné aux femmes enceintes. Ce pendentif au doux bruit de clochette calmerait mon bébé grâce à son résonnement tout au long de la grossesse à partir de la 20ieme semaine de la grossesse car c’est à partir de ce moment que bébé reconnaît la voix de sa maman et justement les bruits apaisants de ce bijou !

 

privatevarmobileContainersDataApplicationD11221DD-25A2-4B30-96CF-0D58C65D5A48tmpEA6B9ADF-EB5B-4B17-A243-2C68A9594023ImageJe porte ici le bola modèle Blanc gris rose vintage de Babylonia ici

Mais ce n’est pas tout…une fois que bébé est né !

Voila bébé arrivé, il est possible de continuer à porter le bola en collier afin de continuer à rassuré bébé car celui-ci est déjà habitué à ce son mélodieux.

Rejoignez-moi sur Instagram ici

by Virginie S.

 

La bienveillance

Ma réaction face à cet article choquant !

Réaction suite à un article publié dans le magasine « Elle » ! (article complet en bas la page)

Je viens de trouver cet article qu’une maman nous avait partagé tellement elle était de choquée de lire de pareilles choses !

En effet, comment ne pas être écœurée à la lecture d’un tel article !

Dés la première ligne, la rédactrice donne le « ton ».

Avec des commentaires aussi déplacés que jugeant, cet article est tout simplement à vomir !

Mais pour qui se prend cette rédactrice ?

Avec des commentaires tels que : Meghan « la perfectionniste » ! Basé sur le fait qu’elle pense à s’organiser pour le bien-être de son petit ?

Je ne vois cependant pas où est le problème ?

Comment peut-on être aussi malveillante et jugeante auprès d’une jeune maman qui agit selon ses principes et ses idéaux ?

Je pars du principe que chacune a le droit d’agir selon ses propres convictions et personne n’est vraiment apte à juger qui que ce soit!

Cependant, lorsqu’il s’agit de discréditer une personne de manière inconvenante et surtout mal intentionnée, je dis STOP !

Dans ce cas-ci, je pense qu’il s’agit non seulement d’un article jugeant mais surtout malveillant !

Il est intéressant de se positionner soi-même par rapport au principes du maternage, mais respecter les choix de chacune est primordial.

Cet article va à l’encontre de tous les principes du maternage, à tel point que ceux-ci sont jusqu’à être dévalorisés …

Au détriment des besoins du bébé, la rédaction pointe le fait qu’il ne faut pas oublier d’être une femme avant tout ?

Depuis quand ne peut-on être une mère et une femme à la fois?

Parce que dormir et allaiter son bébé n’est pas compatible avec une vie de couple ?

Je rêve !!!

La normalité de la vie tél que garder ses enfants près de soi est complètement bafouée !

Pourquoi une telle exaspération envers le maternage ?

Cette rédactrice ne sait absolument pas de quoi elle parle manifestement !

Je pense que c’est la première fois que je lis quelque chose qui me touche à ce point !

Quand au magasine « Elle », duquel cet article proviendrait apparemment ( si c’est bien de ce magasine qu’il s’agit !), je conseille aux rédactrices d’être un peu plus bienveillantes dans leurs propos !

Car ce genre de lecture ne sert non seulement à rien, mais véhicule de basses valeurs très décevantes de la part d’un magasine féminin.

Alors AVANT d’écrire un article sur quelqu’un , il est important de se poser ces quelques questions :

Est-il vraiment nécessaire et bienveillant envers la personne en question?

Pourquoi ? Parce qu’il est primordial de respecter les autres et d’accorder de l’importance à ce qui est VRAIMENT nécessaire et surtout qui fait du bien, le tout SANS JUGEMENT !

Avec tout mon respect.

by Virginie S

Rejoignez-moi sur Instagram ici

La bienveillance

L’ASBL Persée?

Résultat de recherche d'images pour

L’ASBL Persée?

Un projet pour accueillir de jeunes enfants en difficultés ou en danger dans leur milieu familial.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, plein air, texte et nature
Pourquoi une telle association?
Malheureusement, la Belgique manque de structure d’accueil pour les enfants placés par le juge et sont dans ce cas relayé en hôpital et ce, par fautes de places!
Il s’agit d’enfants victimes principalement de violences familiales, de malnutrition ou qui vivent avec des parents inadéquats.
L’ASBL Persée est quant à elle, destinée à accueillir des enfants entre 0 à 3 ans.

Elle aura le pouvoir d’accueillir entre 5 et 15 enfants, ces bambins seront logés dans une aile du château de Thieusies.

Le but : créer un cadre serein et chaleureux afin que ces petits puissent se sentir chez eux afin de pouvoir s’épanouir correctement !
Ils seront entourés d’éducateurs, de puéricultrices, d’un psychologue et d’un pédiatre.
Un espace a été créé pour les parents de ceux-ci afin de ne pas couper complètement le lien parent-enfant et les aider à garder contact malgré les difficultés.
Un parrain d’exception : le footballeur Paul-José Mpoku, impliqué pour cette cause qui le touche à coeur à décidé de les aider.

L’ASBL organise divers événements (gala de charités, souper, vide-dressing au profit de l’association)  afin de récolter des fonds.

Le projet permettra l’accueil des enfants dès le mois de juillet 2019.
img_3036

   Rue du château, 26, Soignies

 www.persee.be         

  0495 12 69 19

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, enfant, plein air et nature

 

by Virginie S.

La bienveillance·Lecture·Uncategorized

Qui a peur du méchant loup? C’est pas nous…

Je souhaitais aborder un thème important qu’est la peur du noir chez l’enfant.

Qu’est ce que cette peur exactement et d’où vient-elle?

Vers l’âge de 3 ans, la peur du noir survient brusquement chez pratiquement tous les enfants. Cela n’arrive pas du jour au lendemain mais à un moment donné, notre enfant n’ose pas aller tout seul dans la chambre d’ à côté chercher son jouet et ne veut pas y aller sans que maman ou papa ne l’accompagne.

Dans notre cas, Leonardo me demande également de fermer la porte pour ne pas voir le noir de la chambre quand nous sommes dans la pièce d’à côté.

Pourquoi cette soudaine peur de l’obscurité ?

Aprés quelques recherches, deux raisons expliquent ce phénomène :

Le premier s’explique par le fait qu’à un moment donné, notre enfant arrive à un âge où il ne comprend pas toujours ses émotions et le danger qu’il perçoit lorsque dans l’obscurité il perd ses repères ; le second est de l’ordre de l’imaginaire (ombres, bruits, craquements, voisins, stimulent l’ imagination nouvelle et quelque peu débordante de notre petit.)

Leonardo entre dans une période ou il a une grande peur des loups.

« Maman, il y a des loups dans l’armoire ! »

Comment le rassurer dans ces moments angoissants ?

Il ne faut surtout pas banaliser cette peur mais plutôt l’aider à la surmonter et arriver à ce qu’il arrive à se rassurer tout seul.

Pour ma part, je l’accompagne et veille à ce qu’il soit détendu au moment d’aller se coucher, je veille à lui expliquer que les loups sont dans la forêt. Ce qu’il comprend et lui permet de s’apaiser avec une explication rationnelle.

Mes conseils :

– Ne pas minimiser cette peur naturelle chez son enfant car elle peut nous sembler ridicule mais constitue une véritable crainte pour ce petit être qui découvre le monde à travers ses ressentis.

– L’accompagner au moment du coucher et passer un moment privilégié avec lui avant qu’il s’endorme.

– Le rassurer et lui montrer qu’il n’y à aucun danger dans la chambre.

– Lui expliquer que l’on peut comprendre qu’il a peur mais lui donner une explication rationnelle évidente et facile à comprendre pour son âge.

– Placer une petite veilleuse s’il le désire et si celui pourrait le rassurer.

– Lui expliquer que maman est juste à côté et qu’en cas de besoin il peut appeler.

– Laisser à sa disposition une petite lampe de poche qu’il pourra allumer en cas de besoin.

– Provisoirement, laisser un petit pot dans la chambre en cas de besoin pipi la nuit.

by Virginie S.

La bienveillance

Adultisme, parlons-en !

Education <vs> Oppression !

Il y a quelques jours c’était la semaine de sensibilisation contre l’adultisme.

Je souhaitais partager mon expérience vécue la semaine passée. Je me trouvais en stage de formation dans une plaine de vacances avec une vingtaine d’enfants entre 3 et 8 ans.

Il est l’heure du repas, après un passage aux toilettes et un lavage des mains, les enfants s’installent à table.

Dés lors, le repas commence et les enfants mangent leurs tartines.

L’animatrice vérifie du regard que les enfants ont mangé en inspectant leurs boîtes à tartines. Le petit Adrien, 4 ans, qui manifestement n’était pas très inspiré par ses deux petits sandwichs au fromage fait mine d’en mâchouiller un morceau.

Et là, l’animatrice… du haut de son regard d’adulte lui demande d’un ton autoritaire : « Et alors Adrien? Tu n’as toujours pas finit?!! Tu vas terminer ton sandwich ! ». Adrien réplique qu’il n’a plus faim. Et là, l’animatrice réitère sa demande en obligeant le petit garçon à finir son sandwich. Observant que manifestement elle ne va pas lâcher l’affaire concernant le repas de cet enfant, je m’approche tout prés de lui et lui demande si tout va bien. Et là, ses petits yeux se remplissent et de grosses larmes coulent le long de ses joues. Je lui rétorque : « tu n’as vraiment plus faim? », à ce moment, il me fait non de la tête. L’animatrice revient à la charge malgré les larmes et l’air désemparé du petit Adrien en lui obligeant de finir son sandwich sous peine qu’il ne pourra quitter la table.

En effet, malgré son manque d’appétit, ce petit termina avec écoeurement le bout de sandwich qu’il avait dans les mains de peur des représailles.

Il n’était pas le seul à avoir l’écoeurement car devant de telles pratiques, je ne puis rester insensible. Je suis aller trouvé cette animatrice pour lui faire par de mon désaccord face à de telles pratiques.

Voici un bel exemple de ce qu’on appelle l’adultisme.

Nous ne pouvons tolérer de telles pratiques, mais il n’est pas toujours facile de sortir du conformisme d’une équipe et dénoncer son mécontentement.

J’invite dès lors toutes les mamans et le personnel à se comporter avec bienveillance envers les enfants et d’autant plus lorsqu’il s’agit d’actes qui peuvent avoir des répercussions à l’avenir.

🚫 STOP ADULTISME !!!!

✅ BONJOUR BIENVEILLANCE

 

by Virginie S.

La bienveillance·Maternage

Protection ou surprotection?

Il est d’une évidence certaine que chaque parent doit veiller à la sécurité et au bien-être de son enfant et ainsi le protéger au mieux contre les dangers qu’il pourrait rencontrer.

Protéger = Être attentif et pouvoir répondre à ses besoins physiologiques (son sommeil,…) tout en veillant à assurer une sécurité physique et psychique (le maternage proximal est tout indiqué et est à privilégié pour ce faire). Une attention particulière doit être consacrée à ses besoins d’attachement.

L’attachement = Besoin de créer des liens forts d’abord avec la maman et le papa. Il peut former des liens solides également avec les personnes qui s’occupent de lui au quotidien.   

Il est également primordial de veiller à remplir son réservoir d’affection ( le nourrir d’affection et de tendresse).

Qu’appelle t-on la surprotection?

L’ exemple le plus flagrant qu’il me vient serait le fait qu’en tant que maman, vous faites des choses que votre petit pourrait effectuer lui-même (lui donner à manger alors qu’il est capable,…). Autre exemple, l’empêcher d’aller jouer avec les copains de peur qu’il se blesse ou qu’un autre enfant ne lui fasse du mal (même intentionnellement). Comme le précise Stéphane Clerget, pédopsychiatre, « La protection d’un enfant devient abusive quand elle entrave son développement ». Il est en plein apprentissage, donc il ne faut en aucun cas le freiner dans ses expérimentations. Mais attention toutefois à prendre en compte la maturité de l’enfant. Chaque parent doit apprendre à protéger son enfant contre les dangers de son environnement, mais il est important de le faire sans le surprotéger.

Ma conclusion : On ne peut pas parler de surprotection concernant les touts-petits. Et ce, non seulement parce que les petits n’ont pas encore acquis la capacité de comprendre la notion de danger mais parce qu’ils sont en pleine demande et besoin d’attachement, ce qui est vital pour leurs vie future.

 

by Virginie S.